BON ANNIVERSAIRE PÈRE STEFANO !

Saluzzo, Maison Mère
13-15 septembre 2020

Durant les journées du 13 et du 15 septembre, la Communauté Cenacolo s’est réunie sur la colline de Saluzzo pour fêter le père Stefano à l’occasion de son 51ième anniversaire.

compl1Par respect des normes de distanciation sociale, les festivités se sont déroulées durant des journées différentes pour accueillir les garçons et les filles.

En ces très belles journées de soleil, nous avons remercié beaucoup pour le don de nos vies et en particulier de celle du père.

Nous avons commencé avec les chants et les danses. A son arrivée, le fêté tant attendu a été accueilli par de très nombreux applaudissements. Tous unis pour dire « merci » à une personne que nous sentons amie, à une personne qui prie, à une personne à qui on peut se fier.

Au cours de l’Adoration Eucharistique, guidés par les prêtres de notre Communauté, nous avons remercié le Seigneur pour cette vie donnée au service de tant de jeunes, nés de nouveau grâce à la rencontre avec une Mère comme Elvira. Et aujourd’hui, nous pouvons dire aussi d’un « père », qui nous a fait retrouver la foi, en nous conduisant à Jésus.

En particulier, le 15.09, jour auquel l’Eglise se souvient de Marie, comme Mère des Douleurs, nous avons écouté une catéchèse de Mère Elvira qui nous rappelait l’importance d’embrasser la Croix, parce que l’amour vrai naît vraiment là, dans les moments de croix, et nous fait grandir, nous fait mûrir.

compl donne 26L’homélie du Père Stefano nous a aidés à nous approcher davantage de ce que nous vivons dans deux moments particuliers de notre vie : le premier, quand nous-mêmes sommes en croix et devons y vivre « ce moment qui est le nôtre », tandis que le second est quand quelqu’un vit un moment de croix, et apprendre à savoir rester à côté. « Seul celui qui passe par la croix peut voir la Résurrection » nous rappelait Père Stefano, les femmes restées sous la croix de Jésus seront ensuite les premières à voir le Ressuscité. » Il nous encourageait à accueillir et savoir vivre ces deux dimensions de la vie.

Après un repas de fête, préparé par les garçons avec beaucoup d’amour, suivait une après-midi intense de prière, témoignages et danses. Nous avons réussi à nous mettre en communication avec quelques maisons lointaines et ce fut beau de sentir les cœurs proches, même si lointains par la distance.

compl uomini 29Père Stefano s’est ouvert avec beaucoup de sincérité sur ce qu’il a vécu et vit depuis que Mère Elvira n’est plus «  au premier rang ». Ce fut un moment très émouvant, qui a touché le cœur de tout le monde, parce que ses paroles sont nées des profondeurs de son cœur. On sentait une atmosphère familiale et «  en famille » on porte ce que l’autre vit dans le cœur, mais surtout on confie tout à Dieu.

Avec un gâteau et un coeur rempli de joie et de gratitude, nous avons conclu ces journées de fête.

Nous remercions de tout coeur la Divine Providence pour cette journée dans les bras de la Madone des Douleurs qui nous a rendus plus conscients que la Croix fait partie de la vie et que nous avons de la chance de vivre ces passages en Communauté, parce qu’ils nous permettent d’apprendre à aimer davantage dans la souffrance.

Nous remercions pour la vie de Père Stefano, qui, grâce à la vie de Mère Elvira, est devenu un père pour nous tous.